Melbourne en 3 jours

Chiffres-clés :

  • 3 jours sur place 
  • 1 logement dans le quartier de Fitzroy (coup de coeur pour ce quartier)
  • 386 euros de budget pour 2 personnes (hors billets d’avion) dont 162 euros pour 3 nuits de AirBnB, 126 euros pour 5 restos et quelques courses. Le reste c’est les Uber pour aller et venir de l’aéroport (environ 30 euros la course), le free walking tour et autres dépenses diverses. 
  • Beaucoup de marche (Melbourne est une ville étendue) et quelques Uber Pool (en moyenne 5 dollars australiens la course). Les transports en commun coûtent 4 dollars la demi journée et il faut acheter le pass à 6 dollars. A deux on s’y retrouvait mieux en Uber Pool et en marchant surtout pour 3 jours. 
  • A savoir, il y a bien sur plein de choses à visiter à Melbourne mais c’est surtout une ville pour sortir : pleins de restos, cafés, bars sympas sans oublier le street art. 

Aujourd’hui on s’envole pour Melbourne ! Back to Australia après ces deux semaines de folie en Nouvelle-Calédonie. Une vraie bonne surprise dans notre voyage.

On décolle à 8h50 de l’aéroport de la Tontouta pour une arrivée à 12h30 à Melbourne. L’avion secoue pas mal tout du long et franchement à l’arrivée. Comme à Sydney, l’aéroport de Melbourne est très bien organisé, on finit rapidement toutes les formalités, on récupère nos sacs et on prend un Uber pour aller à notre AirBnB dans le quartier bobo de Melbourne, j’ai nommé Fitzroy. On y restera 3 nuits. L’appartement est très frais malgré les 35 degrés dehors et heureusement car il n’y a pas de clim. Notre hôte nous indique un endroit sympa pour déjeuner, Alimentari à deux pas de chez nous. C’est effectivement très bon et bobo à souhait. On en a pour 40 dollars australiens (26 euros). Les plats sont généreux. 

Alimentari-fitzroy-hipster-food

On se balade ensuite dans Fitzroy qui est rempli de boutiques de déco, de friperie, de plantes, de vinyls c’est hyper sympa, j’adore. Autant Clément se voyait bien vivre à Sydney autant moi c’est Melbourne. Il y a énormément de street art, d’artistes, de galeries d’art. Tout est axé développement durable, en tout cas le quartier de Fitzroy en est franchement imprégné.

fitzroy-melbourne-victoria-hipster

fitzroy-melbourne-victoria-hipster

fitzroy-melbourne-victoria-hipster

Le soir on décide d’aller au Royal Botanical Garden, vers 18h car il fait quand même 35 degrés (on le rappellera jamais assez :D). Le parc est super grand on peut se poser pour pique niquer, se balader.

Royal-botanical-garden-melbourne

Royal-botanical-garden-melbourne

Ensuite direction Saint Kilda pour… le penguin spotting ! Et oui une colonie de pingouins vit à Melbourne ! Ils partent à l’aube en mer pour pêcher et reviennent après le coucher du soleil. Les premiers reviennent vite mais on en voit vraiment sur les coup de 21h30 (le soleil se couche à 20h30 en ce moment). Le vent se lève ça fait du bien. On patiente, on aperçoit des pingouins furtivement derrière les rochers. Et tout à coup, on voit des mouvements rapides dans l’eau et de là un petit pingouin qui marche sur le sable, un peu pataud, qui tombe le pauvre et se relève pour continuer sa route. C’est aussi mignon que ça en a l’air. Ils n’ont pas trop peur, au début ils se cachent derrière les rochers et après ils sortent et restent près de nous. Il y a une équipe de bénévoles chaque soir qui vient pour les spotter avec nous, nous donner des informations et veiller à ce que les gens ne dérangent pas les pingouins (par exemple : pas de flash, ils ont les yeux beaucoup plus sensibles que nous, les bénévoles ont des lampes torches à faisceau rouge qui ne vont pas heurter leur yeux).

sunset-kilda-melbourne-penguins

sunset-kilda-melbourne-penguins

kilda-penguins-melbourneSpotted : petites choses mignonnes

On adore déjà cette ville. 

Aujourd’hui, direction le Queen Victoria market, un énorme marché couvert, vraisemblablement le plus grand de tout l’hémisphère sud. Les australiens aiment bien utiliser ce repère “le plus [adjectif] de l’hémisphère sud” mais ils reconnaissent avec humour que l’hémisphère sud ne compte que 10% de la population mondiale 😀 On voit plein d’étals avec plein de bonnes choses qui font envie : fromages, charcuteries, poissons, viandes, fruits. Y a pas à dire, on mange bien à Melbourne ! En plus si on arrive vers midi, les marchands font de belles promos sur la viande et le poisson. Il y a également un food court dans le marché et on décide de déjeuner ici. On pioche parmi la multitude de traiteurs asiatiques. On en a pour 28 dollars pour deux plats chez un traiteur malaysien. A noter, aujourd’hui il fait 39 degrés et on choisit un plat chaud et épicé mais mais ça faisait envie et c’était tellement bon… aucun regret #TotallyWorthIt.

On repasse aux rayons poissons et viande pour se rafraîchir un peu 😀 et ensuite on se balade côté artisanat avec des objets en bois made in Australia vraiment très beaux. Ca coûte cher sinon on aurait craqué.

Melbourne-queenvictoriamarket

Melbourne-queenvictoriamarket

Melbourne-queenvictoriamarket

Après direction Fitzroy pour continuer de découvrir le quartier. On se balade, on continue à découvrir tous le street art. Ce quartier est vraiment agréable. On vous a dit qu’on aimait bien Fitzroy ?

fitzroy-melbourne-victoria-hipster-streetart

fitzroy-melbourne-victoria-hipster-fitzroysocial

fitzroy-melbourne-victoria-hipster-fitzroysocial

Le soir on va manger à the place to be in Melbourne, à savoir le roof-top Naked for Satan. C’est un restaurant basque.  Le nom vient de Leon Satanovitch, un immigré Russe qui, eh bien, lors de l’été australien avait pour habitude de se mettre en caleçon en distillant sa vodka. Ses collègues, en commençant à travailler disaient donc “let’s get naked for Satan”. Du coup au menu du restaurant … tapas & vodka. 

Pour vous dire à quel point cet endroit est connu, on a rencontré deux suisses en Nouvelle-Calédonie, qui avaient vécu 3 ans à Melbourne, et c’est le premier truc qu’ils ont recommandé (même avant les pingouins !), pareil sur les sites/blogs sur Melbourne et pareil pour les locaux.

On se pointe sans réservation et ils nous trouvent une place sans souci, vue sur tout Melbourne, service agréable et tapas à tomber par terre : croquettes de fromage et noix, épaule d’agneau au houmous et camembert à la truffe. On s’en sort pour 44 dollars australiens (environ 30 euros) : 11 dollars le plat et 13 la bière. Franchement c’est donné le dimanche soir car il y a des promotions (et le midi en semaine je crois aussi). 

NakedforSatan-fitzroy-melbourne-basque

On adore, la vue est superbe, l’ambiance et le cadre aussi. On comprend pourquoi c’est the place to be. On vous conseille absolument d’y aller si vous êtes dans le coin. 

Aujourd’hui au programme, un free walking tour. C’est notre moyen favori de découvrir une ville, obtenir des infos de la part des locaux et visiter en se laissant un peu porter. Rendez-vous devant la State Library pour 3h de visite. Et aujourd’hui il fait 22 degrés. Ô joie.

Notre guide, Lenny, nous donne plein d’informations sur le développement de Melbourne, qui est une ville plutôt jeune (200 ans environ), sa rivalité avec Sydney (#TeamMelbourne), la ruée vers l’or, le Marvelous Melbourne – époque à laquelle Melbourne était la ville la plus riche au monde. La légende raconte que les gens étaient tellement riche qu’ils buvaient plus de champagne que les français, sachant qu’ils devaient l’importer.

On en apprend plus sur le personnage de Ned Kelly, le Robin des Bois local. Il serait entré par effraction dans une banque et en plus de la voler, aurait brûlé tous les papiers justifiant d’un emprunt, permettant ainsi aux clients de ne rien avoir à rembourser aux banques. On passe devant la prison où il a été détenu et condamné à mort. Apparemment avant d’être exécuté, à 25 ans, ses derniers mots étaient “Such is life” – c’est la vie. C’est une expression a priori assez populaire en Australie maintenant 😀 Une des ses armures est exposée dans la State Library. 

On en apprend sur John Batman, une des premières personnes à avoir colonisé la région de Melbourne. Le personnage est assez controversé en Australie car il a essayé d’acheter les terres des Aborigènes contre des couvertures, des outils et de la nourriture alors que eux pensaient seulement lui avoir donné un accès temporaire. On peut retrouver le document de cette transaction à la State Library.

Melbourne-freewalkingtour-skyline

Melbourne-freewalkingtour-skyline

On passe devant le 8 hour day monument en hommage aux personnes qui se sont battues pour pouvoir travailler 8h par jour et pas plus. L’idée était 8h de travail, 8h de loisirs, 8h de sommeil. On aime bien cette répartition 🙂

On passe dans un parc et le guide nous dit que dans ce parc, ils prennent toujours le temps de rendre hommage aux Aborigènes qui vivaient sur ces lieux, les Kulin. D’ailleurs  certaines cérémonies spécifiques aborigènes se font toujours dans ce parc. C’est assez courant que les australiens mentionnent l’idée de rendre hommage aux aborigènes sur les lieux où ils étaient installés, en tout cas nous l’avons entendu plusieurs fois.

Il nous explique aussi que les arbres plantés là, ne sont pas d’ici mais d’Angleterre. Les anglais les ont plantés pour que Melbourne ressemble “à la maison”. Résultat : ces arbres ne sont pas vraiment adaptés et sont attaqués par les opossums. 

On passe devant le parlement, dans la Royal Arcade, Block Arcade, Chinatown, les petites ruelles “lane”  qui regorgent de lieux secrets, de cafés, boutiques et street art. On finit par Federation Square et de l’autre côté de la Yarra river avec une super vue sur la skyline de Melbourne. 

Royal-arcade-melbourne

chinatown-melbourne

stevensonlane-melbourne-freewalkingtour

melbourne-freewalkingtour-popupcafe

stormtrooper-meditation-melbourne

Après la visite, on va se balader dans Hosier lane et ACDC lane, des petites ruelles connues pour leurs magnifiques street art et on va pas être déçus. 

malcolmyoung-acdclane-streetart-melbourne

acdclane-hosierlane-streetart

acdclane-hosierlane-streetart

acdclane-hosierlane-streetart-disney

acdclane-hosierlane-streetart-nickiminaj

acdclane-hosierlane-streetart

acdclane-hosierlane-streetart

acdclane-hosierlane-streetart

acdclane-hosierlane-streetart

Ensuite on va déjeuner dans un resto italien mais on était pas convaincu. Première et seule déception culinaire de Melbourne, tant pis !

On retourne visiter la State Library pour voir l’armure de Ned Kelly et le contrat de John Batman avec les Kulin. La bibliothèque est en soi très jolie et il y a des visites guidées gratuites. 

victoriastatelibrary-melbourne-cbd

victoriastatelibrary-melbourne-cbd

Ensuite nous retournons à…Fitzroy, parce que pourquoi pas? On se balade et on rentre dans une petite épicerie toute mignonne. Une odeur de brownie embaume toute la boutique c’est à en tomber par terre. Et pour cause, des brownies tout droit sorti du four. On craque, on en prend un au beurre de cacahuète, c’est juste magique. On continue à se balader sans but, juste parce qu’on se sent bien dans ce quartier.

Le soir on va dîner malaisien (influencé par le Mee Goreng de Queen Victoria Market de la veille) chez Blue Chillies à 200m de notre AirBnB. Le resto est mignon, le service rapide et hyper aimable, et la nourriture à tomber par terre encore une fois. On a pris un Mee Goreng extra spicy, qui est un plat à base de nouilles frites, crevette, poulet ou légumes (et ils avaient une version indienne!) et un Laksa qui est une soupe de nouille épicée. Je découvre la cuisine malaisienne et c’est un régal. On termine sur une super bonne adresse. 

Ensuite on rentre pour faire nos valises car départ pour la Tasmanie le lendemain. On est restés que 3 jours mais cette ville a été un énorme coup de cœur.

 

Laisser un commentaire

Fermer le menu