Nouvelle-Zélande – Ile du Sud – itinéraire de 3 semaines

  • 21 jours de road-trip
  • 13 logements
  • 3000 kilomètres
  • 1257 euros par personne dont :
    • 150 euros de location de voiture avec Jucy,
    • 562 euros de logements (AirBnB et Booking)
  • On était en voiture et on a pu faire nos courses dans des grandes surfaces où on trouvera tout ce dont on a besoin. On allait chez New World, on a demandé une carte de fidélité pour touriste à l’accueil et on a accès à quelques promos + 6 centimes offerts par Litre d’essence dans les stations participantes. C’est aussi le cas chez Pak’n’Save
  • Nous avions téléchargé l’application Camper Mate qui permet de repérer les lieux touristiques, les pompes à essence (avec des avis sur les prix), les toilettes, etc et elle marche hors-ligne. Sinon on téléchargeait les PDF des DOC (Visitor Center) qui sont très complets. Ce sont des petits guides payants en version papiers et gratuits version PDF.
  • Nous avions acheté une carte SIM, le réseau est bon comparé à d’autres endroits (comme l’Amérique du Sud par exemple) et il y a des options pas chères

Voici les grandes étapes de notre voyage.

On part de Hobart le 19 février, pour Melbourne et de Melbourne vers Christchurch. On embarque et on doit remplir un papier pour déclarer ce qu’on emmène ou pas en Nouvelle-Zélande (contrôle douanier et bio-sanitaire). Et là, il y a une question : “j’ai mon visa pour la Nouvelle-Zélande”. On se regarde et on commence à douter : il fallait un visa ? On est quasi-sur que les ressortissants français n’en auront pas besoin pourtant. On est dans l’avion et pas grand moyen de vérifier. On prend notre mal en patience.

A l’arrivée sur Christchurch ça secoue bien. On arrive à l’immigration et effectivement pas besoin de visa pour les français. Tout est automatisé en Nouvelle-Zélande avec les passeports bio-métriques donc pas de tampons. On passe à travers les portiques qui donnent les indications en français 🙂 (mais c’est mal traduit donc on répond à côté bien sur :D). L’essentiel, c’est qu’on est arrivés, on s’est fait une frayeur pour rien.

On passe le contrôle de bio-sécurité et ça ne blague vraiment pas, questionnaire, inspection des sacs, des chaussures. On n’a pas fait les malins et on s’est débarrassés de la nourriture qu’il nous restait en Tasmanie, on a déclaré nos chaussures, nos masques de snorkeling, nos bâtons de randonnées. Après inspection, on est bons pour repasser les rayons X, un chien renifle nos sacs et on peut sortir. S’ils trouvent quelque chose qui aurait dû être déclaré, c’est une amende de 400 dollars. Après coup, je me rends compte que j’avais du piment en sachet dans mon sac que j’avais oublié mais le chien n’a pas tiqué donc bon. 

Jour 1 – Akaroa & les dauphins

On part récupérer notre petite voiture, une Swift de 218 000km chez Jucy. Ca sera notre seconde maison pour 5 semaines. 

Akaroa, c’est une petite ville avec une grande influence française : drapeaux, nom des rues etc. C’est très mignon et dans une baie absolument magnifique. On est arrivé par le haut avec vue sur la baie, à couper le souffle. On a réservé avec Akaroa Dolphins une excursion  de 2h et 50 euros par personne pour aller spotter les Hector’s dolphins, dauphins les plus rares au monde. Et bah, il y en a un paquet dans cette baie on réussi à en voir plein, dont un qui saute de l’eau. Les guides sont hyper sympas. Ils servent un verre de vin et des cookies à tout le monde. Et ils ont un chien qui spotte les dauphins donc dès que Buster (le chien) allait d’un côté du bateau c’est qu’il entendait les ultrasons du dauphin. Trop marrant. On voit aussi plein de petits pingouins bleus en train de chasser. On finit sur une colonie de phoques. On a adoré notre première journée en Nouvelle-Zélande et on quitte Akaroa qui est vraiment une petite ville super jolie. Direction les courses avant de rejoindre notre AirBnB.

Nouvelle-Zelande-Akaroa

Nouvelle-Zelande-Akaroa-Dauphins

Jour 2 – Lake Tekapo

Aujourd’hui, direction le Lac Tekapo à côté du village du même nom. On arrive en voiture et la route est incroyable. On ne sait pas comment retranscrire la beauté des paysages car en photos ça ne rend pas la même chose. Les routes sont très larges et passent au milieu des montagnes enneigées ou non, à travers des plaines à perte de vue et tout ça sur une même route. Quand on arrive à Lake Tekapo, on est comme des enfants tant la couleur de l’eau est belle, un turquoise incroyable. On déjeune face à ce magnifique lac et il fait super beau et chaud !

On fait la randonnée qui nous mène à Mount John (une boucle de 3h30), là où il y a un des observatoires des étoiles les plus connus. C’est un des spot les plus prisés pour voir les étoiles tant le ciel y est clair et la pollution lumineuse absente. La route qui nous y emmène s’appelle d’ailleurs la Star Gazing Highway. On commence notre randonnée et on voit un panneau anti-wallaby : il faut les signaler qu’ils soient « morts ou vivants car c’est une peste » voilà voilà ^^ on est loin des refuges d’Australie, mais on peut les comprendre, plusieurs animaux non endémiques ont été introduits en Nouvelle-Zélande et détruisent leur écosystème (comme les opossums). Bref, on arrive au sommet en 45 minutes (ça grimpe un peu mais pas beaucoup) à travers la forêt et on s’en prend plein la vue. On finit la randonnée en descendant au bord du lac pour rejoindre notre point de départ. On a mis environ 3h30 en incluant les poses eau, barres céréales, photos et admiration. 

Nouvelle-Zelande-Lac-Tekapo

Nouvelle-Zelande-Lac-Tekapo

Jours 3 & 4 : Mount Cook et Lake Pukaki

Aujourd’hui direction Mount Cook ! On a rencontré un couple qu’on suit sur Instagram hier (@soontheroad) sur le chemin du Lake Tekapo et ils venaient de faire Mount Cook. Ils nous ont conseillé la Hooker Valley Track, qui dure 3h sans gros dénivelé. Elle mène au lac et glacier qui l’alimente. On déjeune au point de départ mais ça vente pas mal. On démarre tranquillement la balade vers 14h, c’est super joli mais ça souffle très très fort à tel point qu’on se demande si on devrait pas faire demi tour. Bon c’est quand même joli donc on continue mais il y a 3 ponts à traverser et ça bouge beaucoup. On arrive au lac au bout de la balade on voit quelque petit iceberg qui se sont détachés avec une super belle vue sur le Mount Cook. On se pose un peu mais ça souffle bien. On entame le retour et la magie, le vent se calme et on apprécie 10 fois plus les paysages, on peut faire des poses longues avec l’appareil photo et avec le débit de l’eau dans la rivière c’est sympa. 

Nouvelle-Zelande-Mount-Cook-Hooker-Valley

Nouvelle-Zelande-Mount-Cook-Hooker-Valley

Le lendemain, on part direction le Tasman Glacier, il y a deux petites randonnées de 1h à faire. On est avec Alexandra, une française qui voyage seule pendant 2 mois en Nouvelle Zélande qu’on a rencontré à l’auberge la veille. Les marches sont très cool, on a vue sur le glacier et tous les petits icebergs qui se détachent. Il y a même une petite plateforme qui permet de descendre sur le lac et être au milieu des petits icebergs. On revient au DOC (les visitors centers néo-zélandais) et on visite l’exposition du Mount Cook sur les premiers alpinistes à avoir escalader le mont. On voit leurs équipements, la reconstitution des refuges de l’époque. Ils parlent aussi de la première femme à avoir gravi le mont alors qu’à l’époque, c’était mal vu pour une femme pas mariée de dormir dans un refuge avec d’autres hommes, il fallait qu’elle porte une jupe en grimpant etc. Super intéressant.

Nouvelle-Zelande-Mount-Cook-Tasman-Glacier

Nouvelle-Zelande-Mount-Cook-Tasman-Glacier

On prend la route vers Oamaru, en passant par le Lac Pukaki, lui aussi turquoise et les routes sont toujours aussi belles !

Jour 5 – Oamaru

Aujourd’hui on visite la petite ville d’Oamaru. Elle est vraiment super mignonne. Apparemment à la fin des années 1800, elle était similaire à Los Angeles à la même époque. Elles n’ont pas évolué de la même manière… À priori Oamaru a dû faire face à plusieurs faillites. On se balade dans Harbour Street, sur le port. Il y a une colonie de petits pingouins bleus qui vit ici, mais on en verra pas, pas plus que les Yellow Eyed penguins sur Bushy beach. Pourtant c’est la période où ils perdent leurs plumes et ne partent pas en mer mais sans succès. En revanche, cherchant les pingouins sur la plage, on tombe nez-à-nez avec un phoque qu’on a surpris pendant sa sieste. On en remarque plein sur la plage, ils sont posés à se dorer la pilule, ou vont faire trempette. Leur démarche est marrante. 

Nouvelle-Zelande-Oamaru-Sea

Nouvelle-Zelande-Oamaru-Seal

Ensuite on prend la route direction la péninsule d’Otago et on s’arrêtera sur plusieurs point de vue : Katiki Point, une petite falaise, la marche est rapide mais il y a beaucoup de vent. Il y a plein de Fur Seals qui sont posés à prendre le soleil. On peut marcher tranquillement ils s’en fichent.

Il y a aussi les Moeraki Boulders, ces fameux rochers à la forme sphérique. Ils sont très photogéniques (on trouve :D)

Nouvelle-Zelande-Oamaru-Route-Bolder

Jours 6, 7 et 8 – péninsule d’Otago & albatros

On va à notre prochain logement sur la péninsule d’Otago où on sera posé pendant 3 jours. Le logement a une grande baie vitrée face à la mer c’est magnifique et ils ont prévu de la pluie pour les prochains jours mais finalement on aura eu que du soleil ! La vue est dingue.

C’est aussi le week-end de mon anniversaire, du coup aujourd’hui on préfère rester poser à profiter de la vue et pas faire grand chose 😀 Voyage oblige, pas de gâteau d’anniversaire mais une tartine d’anniversaire et le soir repas indien. Que demander de plus ?

On en profite pour aller voir la colonie d’albatros royaux sur la péninsule. C’est la seule colonie continentale au monde. Ils se sont installés là au siècle dernier et le premier bébé a pris son envol au milieu du siècle dernier. On a beaucoup de chance, dès qu’on arrive on en voit trois faire leurs allers-retours. Franchement sur les photos on dirait juste un grand goéland mais en vrai c’est impressionnant ! C’est tellement grand et gracieux ! Quand ils nous survolent on se rend compte de leur envergure qui peut aller jusqu’à 3m50. On pourrait rester là à les observer pendant des heures mais c’est eux qui décident quand ça se termine et que c’est l’heure de rentrer ! On a eu de la chance on les a vus dès qu’on est arrivés puis ils ont disparu pendant 15-20 minutes puis deux sont réapparus pour finalement rentrer donc timing parfait !

Nouvelle-Zelande-Otago-Peninsule

Nouvelle-Zelande-Otago-Peninsule

Nouvelle-Zelande-Otago-Peninsule

Jour 9 – Dunedin

Aujourd’hui, il fait très moche donc on va au musée de Dunedin. Il est gratuit et franchement il est mieux que certains musées payants ! Vraiment sympa, il y a plein d’objet des époques les plus anciennes jusqu’à très récemment. Ils ont mis un ordinateur des années 90 avec un jeu à disposition à l’ancienne ! Trop marrant de rejouer à ça.

La pluie se calme et on décide de se balader, il y a plein de petites boutiques de poterie et sculpture en bois made in Dunedin c’est très sympa. On arrive sur la place l’Octogone, le centre ville de Dunedin. Puis on va à Baldwin street la rue habitée la plus pentue au monde. On en profite pour faire des photos marrantes (enfin on trouve ^^) et là on se prend la grosse saucée ! Allez il est temps de rentrer à notre prochain logement. Sur la route on a fait la Tunnel Beach walk qui est un arche au dessus de la mer, et Kaka point avec le Nugget point où il y a un phare et un point de vue sur les petits îlots aux alentours. La vue est superbe.

Nouvelle-Zelande-Dunedin

Nouvelle-Zelande-Dunedin

Nouvelle-Zelande Dunedin 3

Nouvelle-Zelande Dunedin 2

Jours 10 & 11 – Les Catlins

Aujourd’hui on va découvrir les Catlins, la région au sud de l’île du sud. C’est une région moins touristique. Le soleil et la pluie s’alterne donc on ne sait pas trop quoi faire. A un moment il se met même à grêler. Finalement on arrivera à se balader et il y a plusieurs petites choses à faire dans les Catlins.  McLean falls, le Florence hill lookout sur la baie, on s’est arrêté à Cathedral Cove mais c’est accessible que l’après midi à marée basse. Attention il faut payer l’entrée et il faut de la monnaie. 

On est également passé par Slope Point, le point le plus au sud de la Nouvelle Zélande et donc le plus proche de l’Antarctique (bon il reste 4000 km avant d’arriver au pôle Sud quand même. C’est très venteux.

Nouvelle-Zelande-Les-Catlins

Nouvelle-Zelande-Les-Catlins

Nouvelle-Zelande-Les-Catlins

Jour 12 – Te Anau

On a fait pas mal de route aujourd’hui et on s’est promenés le long du lac puis dans le centre ville de Te Anau. On réserve notre croisière du lendemain à Milford Sound avec Jucy (l’horaire nous convenait et c’était la moins cher). Chez notre hôte, Paul, sa passion de la chasse est clairement affichée, animaux empaillés, peaux de bête au sol et hippocampes (des vrais) accrochés au plafond. C’est un ancien pêcheur, il a tout un tas de choses comme ça, exposés à côté de ses nombreux livres sur la chasse. C’est un passionné de randonnée et d’oiseaux et il a plein d’histoires à raconter et de vidéos d’animaux ! 

Jour 13 – Milford sound

Aujourd’hui direction Milford Sound. On va prendre la fameuse route Te Anau-Milford sound qui prend environ 1h30 a faire avec des arrêts fréquents pour les points d’intérêts (compter 2h-2h30) du coup. C’est la seule et unique route pour y aller donc attention, ça peut être peuplés avec plein de cars de touristes. La route est juste splendide. On est parti à 7h30 et la brume du matin était encore présente sur les lacs et la route avec quelques nuages, c’était vraiment magique. On s’arrête aux fameux Mirror Lakes mais l’eau n’est pas immobile à cause des canards donc le reflet n’est pas parfait parfait, ça reste un super point de vue.

Il fait super froid ce matin : -3 degrés. On s’arrête deux-trois fois le longs de la route et on arrive à Milford Sound vers 10h15. On n’a pas croisé trop de monde. C’est très bien organisé là-bas pour gérer la quantité de touristes. Il y a un grand soleil et pas un seul nuage. 

On entame la croisière, le capitaine est très sympa et pédagogue, il nous apprend plein de choses comme la différence entre un sound et un fjord (un sound est une vallée inondée par la mer alors qu’un fjord résulte d’un glacier qui a fondu). On commence tranquillement la balade pour aller jusqu’à la mer de Tasman et revenir. Et là, on aperçoit des dauphins ! On a de la chance apparemment ils ne viennent qu’une ou deux fois par semaine et notre hôte (le chasseur/pêcheur) nous expliquera plus tard qu’en plus, un dauphin se montre pendant un petit moment puis disparaît donc le timing est important. Effectivement 15 minutes plus tard ils ne sont plus là. On a eu beaucoup de chance, ils étaient très joueurs, à faire plein de bonds hors de l’eau etc ! Nos colocs on fait la croisière 1h après et ils n’ont rien vu. On a vu des Fur  Seals aussi en train de se dorer la pilule comme d’habitude. On arrive jusqu’à l’ouverture vers la mer de Tasman, c’est très joli avec plein de petits bateaux et voiliers. 

Ensuite il nous emmène vers une cascade qui est issue directement d’un glacier. Son eau est considérée comme l’une des plus pures au monde car elle n’a jamais été altérée par l’homme. Il nous emmène tout près pour qu’on se fasse un peu arroser par cette eau si rare ! On se fait asperger c’est marrant. Après c’est l’heure de rentrer. On se balade dans le coin et on tombe sur une balançoire comme ça au milieu de nulle part. On en profite pour prendre quelques photos et ensuite on reprend la route. On voulait faire l’observatoire sous l’eau mais on n’avait pas compris que c’était avec une seule compagnie et qu’elle n’était accessible uniquement par bateau. On refait la route dans l’autre sens, toujours aussi belle. On refait quelques spots dont Mirror Lakes mais l’eau est encore moins immobile et il y a plus de monde. Par contre on arrive à apercevoir quelques poissons dans l’eau.

Nouvelle-Zelande-Milford-Sound

Nouvelle-Zelande-Milford-Sound

Nouvelle-Zelande-Milford-Sound

Jour 14 – Te Anau et Kepler Track

Aujourd’hui grasse matinée ! Après on va vers la fameuse Kepler track (trek de plusieurs jours) pour en faire une partie et on choisit de faire une partie du lac et une partie de la forêt. Il fait hyper beau et chaud 🙂

Aujourd’hui on part à Wanaka ! Sur notre route, on s’arrête au lac de Queenstown pour déjeuner et faire quelques photos. On arrive tranquillement dans l’après-midi à Wanaka. On fait un tour dans le centre, il y avait pas mal de monde. On décide d’aller faire la petite montée du mont Iron (1h30 et 300m de dénivelé) vers 18h et comme ça on pourra aller à #ThatWanakaTree (le fameux arbre qui pousse dans le lac) pour le prendre en photo avec les lumières du soir. La petite montée est plutôt facile et la vue très sympa et se fait en moins d’1h30. On voit des locaux qui la font en courant ! C’est une boucle et la montée est moins raide dans le sens des aiguilles d’une montre.

Ensuite on se rend au Wanaka Tree, tu peux pas le louper déjà parce que c’est le seul arbre au milieu de l’eau et surtout il est entouré d’objectifs phots, tous plus fancy les uns que les autres ! C’est vraiment joli avec la lumière du soir.

Nouvelle-Zelande-Wanaka-Tree

Le lendemain, réveil à 6h30 pour s’attaquer au Roy’s peak, 16km et 1200m de dénivelé. Elle se fait entre 5 et 6h. On commence à 7h30, le soleil se lève et on commence l’ascension sur des couleurs magnifique. On voit des moutons et plein de lapins. Ils vont plus vite que nous. On est tout seul et vers 8h30 on commence à voir des gens qui redescendent et qui étaient montés à la frontale pour avoir le lever de soleil en haut. Courageux oui ! La montée est franchement rude. Le cardio monte et les bâtons de randonnées sont le meilleur investissement qu’on ait fait ! La vue s’élève et c’est magnifique, les lacs et les montagnes. Un groupe qui descend nous encourage en mode « you’re doing great keep it up » c’est sympa 🙂

Au bout de 2h on aperçoit le premier point de vue. Petit rush d’endorphine on accélère ! C’est un point de vue très prisé des instagrameurs apparemment et parfois il y a une queue de 1h. On arrive il y a seulement quelques personnes devant nous. 3 américains, la cinquantaine, qui prennent énormément de temps et la queue s’allonge. Les américains derrière nous commencent à râler un peu. Au bout d’un moment Clément en a marre et me dit vient on y va. On se pose à côté d’eux et finalement ils comprennent le message ^^

On fait deux trois photos, et improbable on retrouve nos colocs d’il y a deux jours ! Le monde est petit surtout en Nouvelle-Zélande !

Nouvelle-Zelande-Wanaka-Roys-Peak

Nouvelle-Zelande-Wanaka-Roys-Peak-3

Nouvelle-Zelande-Wanaka-Roys-Peak

On est cachés tout au bout du chemin 😀

La dernière montée est rude pour atteindre le pic. 30 minutes de montée vraiment pentue et enfin le Saint-Graal ! On y arrive ! On a mis 2h40. Ça vente beaucoup, du coup il fait frais. Par contre on a eu beaucoup de chance le soleil était voilé donc pas trop chaud en montant et assez de soleil pour que la vue reste super belle. On a du réseau et même de la 4G en haut donc on en profite pour Facetimer nos familles pour leur faire profiter de ce moment.

On est trop content d’y être arrivés ! Autant Clément est sportif autant moi pas du tout et après avoir lu les avis sur cette rando j’étais pas sereine ^^

On fait quelques photos, on déjeune et on recommence à descendre. Et là, ça commence à vraiment faire mal aux genoux. La descente est assez difficile sur les jambes : tu n’as plus la motivation de la montée, la fatigue se fait sentir. On croise des gens qui montent et tu peux lire la souffrance sur leurs visages. En plus le soleil tape bien là. On arrive en bas en 2h10 et là on est juste trop contents. Une bonne douche et une petite sieste s’impose !

On prend la route direction Fox Glacier. Il pleut des cordes quand on arrive donc on s’installe dans notre Airbnb. Nos hôtes ont créé un petit livre sur l’histoire de leur famille, c’est marrant. Ils expliquent comment leurs grands-parents se sont installés ici, comment ils se sont rencontrés… Le lendemain on va à Fox Glacier et Franz Joseph Glacier. On ne fait pas les grosses balades car on nous a dit que c’était assez décevant et les points de vue plus proches montrent la même chose.

On va ensuite au National Kiwi Center à Greymouth pour aller observer des Tuatara qui existaient il y a 225 millions d’années donc avant l’extinction des dinosaures. En plus, ils ont un troisième œil, stylé non ? 🙂

On y verra les plus grosses anguilles au monde aussi qui ont environ 80 ans et la plus vieille, “Grandma” a 130 ans. Et on finit avec deux Kiwis. On ne peut pas les prendre en photo car ils sont dans le noir mais c’est assez marrant de les voir faire leur petite vie, ils se déplacent en sautillant rapidement c’est assez marrant à voir. On savait qu’on avait peu de chances d’en voir dans la nature et on ne pouvait pas partir sans voir de Kiwis !

Nouvelle-Zelande-Franz-Greymounth

Nouvelle-Zelande-Franz-Greymounth
Le fameux Tuatara

Jours 18 – Wild West Coast Drive

Le lendemain, direction Westport, par Wild West Coast drive, c’est très joli, il y a plein de petits arrêts sur la route comme les Pancakes Rocks de Punaikaki et la Truman track. Il y a aussi The Chimney qui ressemble à une vraie cheminée d’eau. Il fait plutôt beau ce qui est cool, car apparemment dans ce coin là il pleut 4 jours sur 5. 

Nouvelle-Zelande-West-Coast-2

Nouvelle-Zelande-West-Coast-

On arrive chez notre hôte Bruce, qui a un chien énorme, poilu et qui bave 😀

Il a un énorme potager et le lendemain il nous donnera tomate, maïs, poire ronde (appelé Nashi, d’ailleurs nos poires avec la forme qu’on leur connaît sont appelées “European pears”).

Jours 19 & 20 – Golden Bay & Abel Tasman

Aujourd’hui on part vers Takaka et on a 4h de route. On passe dans la montagne Takaka Hill et il pleut, on est dans le brouillard, c’est dommage on ne profite pas de la vue. On s’arrête à Nelson Lakes mais c’est plein de sandfly et de bourdons alors on déjeune dans la voiture.

Takaka est une ville très isolée du reste de la Nouvelle-Zélande, avec une route montagneuse qui les relie au reste de l’île. 

On arrive chez Jennifer & Jason, nos hôtes. On discute un moment avec eux, ils nous racontent tous leurs voyages, leur installation en Nouvelle-Zélande (ils sont anglais), leur vie dans cette petite ville. Ils travaillent 6 mois et partent 6 mois en tour du monde mais tous les ans :D. Leur fille de 7 ans a déjà fait le tour du monde 4 fois. Ils ont plein plein de choses à raconter c’est super. Et en plus elle nous fait ses muffins maisons avec des prunes de son jardin, ils ont aussi un poirier, des tomates et un avocatier (mais on ne tombe pas à la bonne période 🙁 )

Ils nous conseillent pleins d’endroits à visiter le lendemain.

Jours 20 & 21 – Golden Bay & Abel Tasman

On petit déjeune chez eux et elle nous prépare des pikelet, des sortes de mini pancake sucré. Elle cuisine vraiment bien. Et on discute pendant un moment avant de partir au Pupu spring, les sources d’eau chaude. Ensuite on va à Whariki beach avec ses dunes et ses otaries. On déjeune à Fossil Point et on se balade sur la plage. 

Ensuite nous avons longé la Golden Bay pour finir sur les Wainui Falls dans le parc Abel Tasman et le Abel Tasman Memorial. 

Le soir, nous sommes allés dîner au Mussel Inn (il n’y a pas beaucoup d’alternative dans le coin et on n’a pas de cuisine dans le logement). L’endroit est très sympa, très vert. 

Le lendemain, on va aller à la Split Apple rock et filer à notre logement. On est KO avec la route de ces derniers jours et on veut juste se reposer.

Nouvelle-Zelande-Abel-Tasman-Golden-Bay-2

Nouvelle-Zelande-Abel-Tasman-Golden-Bay-1

Nouvelle-Zelande-Abel-Tasman-Golden-Bay

On part direction Picton pour prendre notre ferry pour l’île du nord !

On prend la Scenic Road entre Nelson et Picton qui longe le bord de l’eau, mais il fait un peu moche donc on en profite pas autant. Mais tu peux deviner que c’est hyper joli en cas de beau temps.

On arrive à Picton vers 13h30 et on a notre ferry à 19h. On se rend compte que ça risque d’être long donc on essaye de choper le ferry d’avant qui est à 14h. Ouf on y arrive. Le ferry est super grand avec des petites salles de cinéma, plein de canapés etc. La traversée dure 3h30. Ça a l’air canon dehors même si il y a beaucoup de brume, on traverse des fjords c’est super joli.

On arrive à Wellington vers 18h pour deux semaines sur l’île du nord. 

Kaikoura : on est parti de Christchurch vers le sud. Nous aurions fait Kaikoura pour les baleines mais nous ne sommes pas arrivés à la bonne saison donc nous n’avons pas souhaité faire le détour par Kaikoura (2h en plus). Nous avons terminé l’île du Sud par Picton pour aller à Wellington donc dans tous les cas, Kaikoura aurait été un détour (que nous aurions fait pour voir des baleines :D)

Malbourough : sur les 3 semaines dans le sud, nous avons dû faire un choix et avons éliminé cette région de vignobles en nous disant que, en tant que français, nous pouvions nous concentrer sur d’autres paysages 😀 (même si nous nous doutons bien que cette région est magnifique et avec un peu plus de temps nous l’aurions sûrement visitée).

Queenstown : la ville des sports extrêmes ! Sauf que nous ne voulions pas spécialement en faire ici, nous avons préféré nous concentrer sur Wanaka et ne l’avons pas regretté. 

Laisser un commentaire

Fermer le menu